30
janvier
2019

Des productions élèves en “facultatif”

Auteur : Fred LAUNAY

Depuis quelques semaines j’ai augmenté la fréquence de mes demandes “facultatives” au élèves dans le but de voir comment ils réagissent face à un travail qui n’est pas obligatoire. Bien sûr la première réaction est assez connue, s’assurer qu’il n’y a aucune entourloupe du professeur (coutumier du fait, c’est vrai) : “Monsieur, c’est sûr, on n’est pas obligé de le faire ? On ne sera pas sanctionnés ?” Non, non c’est sûr…

Alors j’en vois venir “déjà quand c’est obligatoire, certains ne font pas le travail alors forcément si c’est facultatif…”, oui c’est vrai que pour l’instant, pour un bon 1/3 des élèves, le fait que le travail ne soit pas contraint est suffisant pour qu’il ne soit pas fait. Alors dans quel but donner du travail facultatif ? Pour tester une idée que j’ai en tête, qui pourrait être une combinaison entre évaluation par compétences et méthode “Freinet” (en partie du moins), où, pour obtenir une distinction encore à définir (badge, brevet, bon point…) l’élève devra valider des compétences travaillées obligatoirement de manière “classique” mais aussi décider de faire et rendre des travaux facultatifs au moment qui lui semble le plus opportun… Bref une idée que je suis en train de creuser…

Alors qu’est-ce que ça donne ? Et bien disons que pour l’instant c’est plutôt décevant dans l’ensemble, généralement sur les 2/3 des élèves qui abordent le travail facultatif, très peu l’aboutissent…Mais le coté encourageant c’est que ceux qui aboutissent vont au delà de ce que j’osais espérer. Premier exemple : la production de Aïcha en 4ème sur la “caricature” du trajet des spermatozoïdes, une production vraiment aboutie (malgré les quelques petites erreurs scientifiques) :

D’autres belles productions comme celles de Maëva ou Samuel montre que parfois le travail facultatif a pris le dessus sur le travail de base, ici par exemple la représentation est très intéressante et plutôt bien imaginée mais les obstacles rencontrés par les spermatozoïdes ont quasiment disparu.

Le facultatif peut aussi être évalué, pour par exemple “rattraper” ou donner une seconde chance dans des compétences moins souvent évaluées. C’est le cas de la modélisation, qui n’avait pas été très bien réussie concernant les ondes sismiques. J’ai alors proposé de réaliser de manière facultative une modélisation de volcan. Certes, une élève seulement s’est donné la peine de réaliser un modèle de volcan, mais quel modèle :

Mon idée de proposer des choses facultatives suit son cours de même que mon projet “distinction” mais quoi qu’il en soit, de ces tests resteront de très belles productions d’élèves.

Merci donc à Aïcha, Maëva, Samuel et Kloé pour leurs belles productions!

Mail

Laissez un commentaire

Pour vérifier que vous n'êtes pas un ROBOT :

«