16
avril
2018

Une activité qui fait des envieuses

Auteur : Fred LAUNAY

Voilà, les fleurs réapparaissent, c’est l’époque! Et nous ne sommes pas peu réjouis de retrouver les belles couleurs printanières…

Alors quand nous arrivons au collège ou à la maison avec ce beau bouquet :

autan dire que des yeux s’écarquillent : “oh c’est trop beau” “ouah elles sont magnifiques”…

“Mais, mais… C’est pour les disséquer!”

“Vous n’allez quand même pas les découper…” “Quel gâchis” “tu pourrais au moins en sauver quelques unes pour moi!”

Et oui en plus de faire des envieuses , cette activité proposée au 6ème fait de nous d’horribles tortionnaires de beaux bouquets. Mais les résultats obtenus sont aussi beaux, enfin dans les yeux du prof de SVT au moins :


Travail de Jeanne et Ema


Travail de Sofia et Tiphanie

Mais comment obtenir des graines à partir de ces pièces florales mises en évidence ?

Les élèves de 6ème se pencheront sur cette question à la suite de leur dissection.

PS : aucune fleur n’aura été maltraitée au cours de cette activité (enfin presque pas) 😉


Mail
9
avril
2018

Une digestion ? Oui, mais in vitro svp!

Auteur : Fred LAUNAY

Après avoir suivi de manière plus ou moins précise le protocole expérimentale proposé dans l’activité, les élèves de 5ème sont venu à bout de ces molécules d’amidon présentes dans le “jus de pain”.

Pour les expériences un peu (ou beaucoup) ratées, les mémoires défaillantes et les élèves absents, voici donc les résultats obtenus lors de notre digestion in vitro :

Avec D : test à l’eau iodée au début ; D’ : test au réactif de Fehling au début ;
1 : test à l’eau iodée après 20 min à 37°c ; 1′ : test au réactif de Fehling  après 20 min à 37°c ; (Témoins)
2 : test à l’eau iodée après 20 min à 37°c avec enzymes digestives ; 2′ : test au réactif de Fehling  après 20 min à 37°c avec enzymes digestives

Alors que c’est-il passé ? Pourquoi le pain devient-il sucré ?

Et n’oubliez surtout pas Lavoisier…


Mail
28
mars
2018

Quand on assume l’évaluation sans notes

Auteur : Fred LAUNAY

Comme je l’expliquais déjà dans une battle notes/compétences en septembre 2016, mes convictions personnels m’ont poussé à évaluer par compétences et sans notes. Mais bien souvent, pour les parents, face aux collègues réfractaires, j’ai l’impression que mes explications ne sont pas toujours suffisamment claires pour décrire tous les avantages que je perçois derrière cette évolution historique de l’évaluation, j’ai aussi souvent du mal à justifier et faire valoir tout ce travail derrière ce changement de fond.

J’ai trouvé des document qui traduisent très fidèlement ma perception, encore une fois grâce au groupe facebook de profs de svt “SVT : partage, conseils, questions”, un podcast de Kadécol, la webradio de l’institut Français pour l’éducation réalisé par  Florence Sauvebois. Pour retrouver l’article complet : le micro est dans la classe, épisode 7.

Dans ce podcast, on trouve une citation d’Albert Jacquard, chercheur, généticien des populations, et humaniste qui permet d’expliquer simplement en quoi la note est obsolète pour évaluer des élèves :

« La notion d’unidimensionnalité est une trahison de la compréhension du monde. Dès que l’on ramène une chose à un chiffre, il n’en reste plus rien. Un caillou ne vaut pas 10. Il est grand, petit, lourd, il est dur, mais il ne vaut pas 10. De la même manière dire d’une copie qu’elle vaut 15 est une stupidité. […] la copie a un profil, elle est bonne pour les idées, mauvaise pour l’orthographe, etc. […]Face à une copie, à un exposé oral, ou à un candidat, l’examinateur réagit en fonction d’une multitude de points de vue ; en lui-même, il répond à mille questions et se forge une opinion qui ne peut s’exprimer qu’en décrivant ses multiples facettes. La seule justification de l’unidimensionnalisation, [c’est à dire, de la note], c’est de hiérarchiser »

Puis cette analyse est suivie de témoignages d’élèves du collège Gérard Philippe de Niort qui comme nous est passé à l’évaluation sans notes.

Je vous laisse écouter ces propos finalement encourageants, nous sommes sur la bonne voie :

Bonne écoute… et j’attends vos réactions…


Mail
26
mars
2018

Premier Jeu de rôle en SVT

Auteur : Fred LAUNAY

Voilà l’heure du bilan de ce premier jeu de rôle éducatif en SVT, Infectivaccs.

Concernant le scénario et la prise de rôle par les élèves, aucun soucis, ils ont bien joué le jeu et y ont pris plaisir sans aucun doute.

Mais concernant les résultats, des ajustements ont été nécessaires, en effet, après une première séance désastreuse, le “virus” étant au final trop dilué, aucun contaminé ne pouvait être révélé, un second groupe plus chanceux de voir leur contamination ou non mais les avec des “échanges de fluides” trop peu nombreux pour devenir significatifs, voilà enfin le jeu à peu près réglé. Ainsi trois groupes ont pu obtenir les résultats suivants :

Groupe 1 : Pour 2 primo infectés (contaminant), 2 vaccinés, victoire de “the infector” et ses complices avec 7 victimes sur 11 possibles.

Groupe 2 : Pour 3 primo infectés (contaminant), 5 vaccinés, victoire des victimes avec 4 victimes sur 10 possibles.

Groupe 3 : Pour 2 primo infectés (contaminant), 3 vaccinés, victoire des victimes avec 5 victimes sur 11 possibles.

De nouveaux chiffres demain peut-être avec une séance facultative sur la pause méridienne, auront-nous suffisament de courageux pour venir se confronter à Infectivaccs?

Edit du 27/03 :

Merci à Victor, Gabriel, Maëlle, Romane, Lou, Elisa, Jeanne, Younès, Gabrielle et Yanaï pour leur présence ce midi et les deux parties rondement menées qui nous permettent d’avoir des résultats supplémentaires.

Partie 1 : The infector Victor a échoué avec 3 contaminés seulement à partir d’1 primo-infecté/2 pour 9 élèves dont 4 étaient vaccinés.

Partie 2 : The infector Jeanne et ses 3 primo-infectés/3 remportent la partie avec 5 contaminés sur 9 élèves dont 3 étaient vaccinés.


Mail
25
mars
2018

Comment les loups changent les rivières…

Auteur : Fred LAUNAY

Lors de notre séjour d’intégration au collège en début de sixième, nous nous rendons aux tipis du bonheur de vivre :Le bonheur de vivre  afin de permettre aux nouveaux élèves du collège d’apprendre à se connaître et leur permettre de travailler des compétences psycho-sociales telles que  “Apprendre à vivre ensemble”.


Nos nouveaux élèves découvrent le camp.

Jean Lemoro nous invite avec passion et beaucoup de coeur à nous imprégner de la culture Amérindienne. Il nous parle notamment, toujours avec beaucoup d’émotion, de sa famille adoptive, la tribu des Crows qui vivent dans le parc national Américain de Yellowstone.


Jean expliquant le cercle de vie à nos élèves concentrés.

Et c’est au cours de cette visite que nos élèves ont pu aborder la notion d’écosystème et de son équilibre quand Jean leur à présenté l’impact de la réintroduction des loups à Yellowstone. Ayant déjà vu des vidéo de ce phénomène écologique, ce fut pour moi l’occasion d’un déclic : pourquoi ne pas aborder le dynamisme de la biodiversité et les interactions entre êtres vivants à partir de ce cas, certes lointain, mais qui ravivera les bons souvenirs de notre séjour aux tipis ?

Voici donc la vidéo émouvante (et ou! je trouve la beauté de la nature émouvante 😉 ) à la base de l’unique activité permettant de travailler ces notions :

Voir la vidéo en VO

Et voici donc l’activité permettant à nos élèves de 6eme de laisser libre cours à leur “patte” artistique en plus de mettre en évidence des notions d’écologie.

J’espère recevoir de belles productions, tant sur le plan scientifique qu’artistique ! Bon courage!

Edit du 25/03 : voici la production d’Arthur, artistique et scientifique! Dommage que les interactions ne soient pas suffisamment mises en valeur!


Mail
28
février
2018

Nos axolotls vous souhaitent bonnes vacances

Auteur : Fred LAUNAY

C’est avec quelques jours de retard que nos nouveaux pensionnaires du collège viennent vous souhaiter de très bonnes vacances d’hiver. Prenez soin de vous et de vos familles et couvrez vous avec ce froid glacial mais tout simplement hivernal!

Nous pouvons voir sur cette seconde photo quelques unes des caractéristiques de nos nouvelles “bestioles” : les 4 doigts à la main des lissamphibiens, des branchies externes, une forme transitionnelle entre larve et adultes…

C’est donc en forme que nos 6 axolotls vous disent :

Bonnes vacances !


Mail
7
février
2018

Un lycée sans S-V-T ? Où allons-nous?

Auteur : Fred LAUNAY
La réforme du lycée s’annonce…
Après une réforme du collège douloureuse de par sa mise en place brutale, bien que basée sur des arguments pédagogiques sensés, mais aboutissant malgré tout à une réduction de la qualité des conditions de travail (moins d’heures pour des dédoublements, plus d’effectifs…) afin de “faire des économies” cachées mais certaines, il semble logique de réfléchir à une évolution du lycée. Les premières annonces sont pourtant affligeantes concernant les SVT ! En effet, les SVT seraient les grandes perdantes, n’apparaissant pas dans “les majeures”, elles ne deviendraient donc qu’optionnelles.
Ce qui à mon sens est une véritable aberration! Quand aujourd’hui les inquiétudes des scientifiques se portent essentiellement sur des sujets sensibles des SVT : la montée des idées conspirationnistes dans les domaines de la vaccination, du réchauffement climatique, que la génétique est certainement l’avenir de la médecine moderne, qu’il devienne nécessaire pour l’humanité de relever le défi des énergies renouvelables…, nous devrions priver les futures générations d’une formation générale dans ces domaines d’actualité ?

A moins qu’il ne faille justement que les futures générations n’en sachent pas trop pour ne pas qu’ils aient à se poser les bonnes questions…?

Pourtant les professeurs, et pas seulement de SVT, de grands scientifiques s’interrogent sur cette aberration et s’y opposent, c’est le cas du professeur Pierre-Gilles de Gennes, prix Nobel de Physique 1991 :

Alors certes les gouvernements s’enchaînent et les ministres nouvellement nommés cherchent à laisser leur empreinte, leur nom dans la grande institution de la république qu’est l’éducation nationale, mais doit-on prendre en otage le savoir et la formation intellectuelle et pratique des générations futures pour faire des économies ?

Au delà du but pédagogique affiché, quels sont les objectifs sous-jacents de cette réforme qui prend clairement une tendance à l’opposé des besoins de la société actuelle, d’autan plus que la France est en déficit de scientifiques par rapport à ses besoins ?

Edit du 7/02 : les discussions menées semblent aboutir et on parlerait maintenant d’un changement de nom mais d’une présence malgré tout dans les majeures. Restons vigilants!


Mail
4
février
2018

Un antibiogramme “maison”

Auteur : Fred LAUNAY

Alors que la densité des leucocytes présents dans l’analyse sanguine de notre suspect (revoir le trailer) avait indiqué qu’il était porteur d’une infection au moment des faits, rien n’indiquait de quelle infection il s’agissait.

Dans cette activité nos enquêteurs de 3eme allaient réaliser des antibiogrammes afin d’identifier la maladie de notre suspect.

Pour le premier groupe, les résultats sont de qualité et permettent une interprétation, en voici quelques uns :

Cet antibiogramme, associé à d’autres documents devaient aussi permettre à nos 3eme de mettre en évidence la variabilité et la sélectivité des moyens médicaux pour lutter contre les micro-organismes. Si la maladie de notre suspect ne faisait plus de doute dans leur esprit, dommage que la qualité des résultats n’aient pas été suivis d’interprétations de même qualité, il semblerait que nos enquêteurs soient plus doués dans les “suivi de protocoles” que dans les “interprétations des résultats”.

Nous reprendrons les résultats ensemble quand tout le monde aura eu la chance de se confronter à cette activité, espérons que les suivants soient aussi efficaces mais plus perspicaces.

PS : Un grand merci au collègues du groupe Facebook “SVT : partage, conseils, questions.” pour leur retour d’expérience et pour avoir fait naître l’idée de cette activité.


Mail
18
janvier
2018

Phyloboîte pour comprendre le principe de classification emboîtée

Auteur : Fred LAUNAY

Phyloboîte est un logiciel libre créé par un collègue de l’académie de Toulouse, Pierre Perez, associé à Florence Bolognesi. Ce logiciel permet de faire aborder de manière numérique des notions complexes pour des 6èmes, les critères de classification ou attributs et l’emboîtement. De plus, il permet de leur faire comprendre l’importance des attributs ainsi que leur ordre, plus que le nom des boîtes qui pour certains sont devenus obsolètes (reptiles, invertébrés…)

Pour télécharger le logiciel : cliquez ici!

ou visiter la page de l’auteur http://pedagogie.ac-toulouse.fr/svt/serveur/lycee/perez/Phyloboite/Html/

Quelques productions d’élèves avec plus ou moins d’erreurs, mais l’emboîtement semble compris :

Pour les élèves qui désirent revoir la correction faite en classe : Correction

Nous enchaîneront ensuite sur notre classification scientifique simplifiée et son utilisation pendant 4 ans : Page de nos classifications!

Amusez vous bien avec ce logiciel amusant et éducatif!!!


Mail
7
janvier
2018

De grosses évolutions sur CQFV pour la nouvelle année

Auteur : Fred LAUNAY

Avant toute chose, je tenais à vous souhaiter pour 2018 une merveilleuse année, de la réussite et de l’épanouissement pour vous, mes élèves adorés (que j’ai presque hâte de retrouver demain), mes collègues, mes amis et tout visiteur de l’S-prit du Ver de Terre !

Voilà, les dernières vacances de 2017 touchent à leur fin, les flocons (qui ne seront restés que virtuels chez nous) vont disparaître et nous allons reprendre le chemin du collège.

 

 

Cette rentrée se fera sous le signe de la nouveauté concernant cqfv, le volet évaluation par compétences de l-S-prit du Ver de Terre. En effet, bien que depuis l’ouverture en ce début d’année de cqfv aux collègues d’autres matières et d’autres établissements, les modifications sont assez fréquentes pour répondre aux remarques des gentils collègues qui ont daigné tester l’outil pour le faire évoluer, ces améliorations étaient plus généralement fonctionnelles que de fond. (amélioration de la saisi des résultats, amélioration de l’affichage des résultats coté élève…)

Mais concernant le fond, depuis le début d’année je laissais miroiter l’apparition de cet algorithme de calcul récompensant la progression des élèves mais il tardait à montrer le bout de son nez, ou les tentatives de nouveaux codes restaient muettes (non visibles pour l’utilisateur de par le fait qu’elles n’aboutissaient pas) tant et si bien qu’il semblait arlésien cet algorithme. Et bien voilà! Malgré des vacances de Noël, comme à l’habitude, très chargées de retrouvailles, ripailles… c’est enfin chose faite, l’algorithme est opérationnel et les modifications de calcul ont eu lieux!

Pour mesurer l’ampleur de cette mise à jour, les détails et explications se trouvent par ici!

Pour résumer simplement les quelques heures de code et de tests, voilà ce que cela donne :

Ce qui donnait par une simple moyenne un “apprenti” à 60%, la progression est donc bien valorisée!


Mail